MAE turc : Les droits souverains des Turcs et des Chypriotes turcs sont la seule “ligne rouge” dans la région

31 08 2020 10:43

Le Porte-parole du Ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy a réagi dimanche à une récente déclaration du Président français, Emmanuel Macron, qui avait affirmé avoir “établi des lignes rouges avec la Turquie”.

La Turquie a réitéré, dimanche, sa détermination à protéger ses droits souverains en Méditerranée orientale, ainsi que ceux des Chypriote turcs, dénonçant “les provocations d’acteurs externes à la région”.

Dans un communiqué publié dimanche soir, le Porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a réagi à une déclaration récente d’Emmanuel Macron, Aksoy appelant le Président français à faire preuve de réalisme et d’impartialité.

“Ceux qui croient établir des lignes rouges en Méditerranée orientale face à la quête légitime de la Turquie seront confrontés à la position résolue de notre pays”, a déclaré le porte-parole du ministère, avant de rappeler la détermination de son pays à protéger ses intérêts légitimes en Méditerranée orientale :

“S’il y a une ligne rouge dans la région, c’est seulement celle des droits de la Turquie et des Chypriotes turcs, en vertu du droit international”, a souligné Aksoy, appelant le Président français à réévaluer ses méthodes dépassées :

“Il est venu le temps pour ceux qui se voient comme des géants, de se confronter à la réalité”, a noté le ministère, ajoutant que “La période où ils mettaient en œuvre leur vision impérialiste, en traçant des lignes sur des cartes, est révolue”.

Le communiqué de la Diplomatie turque a souligné enfin la capacité et la détermination de la Turquie à protéger ses intérêts légitimes face aux menaces :

“La Turquie est capable de dissuader, tous ceux qui tentent d’usurper par la force, ses intérêts et droits légitimes, en envoyant des « armadas » “, a déclaré Aksoy, concluant son message par un appel, sans le nommer, au Président français, de cesser ses “provocations”, et à se résoudre au “dialogue et la coopération” afin de parvenir à un partage équitable des ressources entre les pays de la région :

“A cette occasion, nous tenons à rappeler que les conflits en Méditerranée orientale seront résolus sur la base de l’équité, et non par les provocations d’acteurs externes à la région, mais par le dialogue et la coopération entre les pays riverains”, a conclu Hami Aksoy.

Le Président français avait affirmé vendredi qu’il avait adopté “une position ferme” cet été, concernant les activités sismiques de la Turquie en Méditerranée orientale, déclarant avoir établi des “lignes rouges” face à Ankara.

reklam-banner1