Celik : La Grèce est un Etat pirate en Méditerranée orientale

02 09 2020 10:46

– Pour le porte-parole du AK Parti, Omer Celik, la Grèce s’aventure dans des activités qui dépassent son envergure

“Aujourd’hui, la Grèce est un Etat pirate en Méditerranée orientale. Elle s’aventure dans des activités qui dépassent son envergure” a lancé le porte-parole du AK Parti (au pouvoir en Turquie), Omer Celik.

Celik a animé mardi une conférence de presse au siège du parti à Ankara, la capitale de la Turquie.

Ce dernier a assuré que les recherches d’hydrocarbure de la Turquie en Méditerranée orientale ne concerne en rien la Grèce.

“Nous effectuons nos travaux sur notre plateau continental à l’intérieur de notre juridiction maritime. Il n’y a là rien qui puisse concerner la Grèce”

Concernant les propos du président français sur une supposée ligne rouge, Celik a vivement réagi, “Si Macron déclare une ligne rouge sur notre plateau, notre Patrie bleue, nous la lui restituons de la même manière”.

Les autorités grecs avaient rejeté l’appel au dialogue de la Turquie, assurant vouloir un interlocuteur fiable, des propos auxquels Celik a répondu, “il n’y a pas d’interlocuteurs plus fiable que la Turquie”.

Celik a notamment regretté la position de la France dans ce dossier.

“La France n’obtiendra rien en faisant venir des Rafales (en Méditerranée orientale) ou en réalisation des exercices avec l’Administration de Chypre du Sud. Toute cette diplomatie va s’achever avec une lourde défaite du gouvernement grec”, a-t-il averti.

Plus tôt dans la journée, la police turque a interpellé le soi-disant émir turc de Daech, concernant cette affaire, Celik a déclaré :

“La lutte contre Daech est une lutte au nom de l’humanité.”

reklam-banner1